Dieux d'Éklaizia

Panthéon du Bien

Abraelys

 

Devoir * Honneur * Piété * Ordre

Description

Premier des chevaliers, le créateur de cet ordre mythique recherche un équilibre calme où tous sauront gérer leur place en société grâce à un code d’honneur bien établi et par la volonté de chacun d’accomplir la tâche qui lui est échue. Le calme respectueux qu’Abraelys affiche n’a d’égale que la force de sa lame que seule la nécessité l’amènera à lever contre l’ennemi. Il lui est également impensable de revenir sur sa parole et de manquer à son honneur, peu importe les conséquences.

Il eut une importance capitale dans la guerre contre Alanéas.

L’iconographie le représente habituellement comme une personne en armure de plaques complète dont le visage est masqué, agenouillée sous un parchemin.

Culte

Les adorateurs d’Abraelys les plus zélés suivent son code d’honneur à la lettre, mais la plupart de ses suivants font montre d’un peu plus de tolérance et s’évertue plutôt à vivre une vie bien rangée. On retrouve des membres essentiellement dans la chevalerie et dans plusieurs ordres religieux armés

Toutes les chapelles édifiées à sa gloire sont des bâtisses sans artifices superflus mais construites avec simplicité et grand soin.

Couleurs

Bleu et or

Symbole divin

Un gantelet tenant un parchemin.

Liberté * Bravoure * Survie *Courage

Description

Si une menace s’approche, c’est Ély’siael la première qui brandira sa lame pour s’y opposer. Elle est réputé pour être sans peur, mais toutefois très réfléchi. Elle est d’ailleurs une fin stratège qui sait se dépêtrer de toutes situations, que ce soit à la guerre ou bien livré à elle-même. Même si on songe de suite à un fier combattant face à une armée, Ély’siael célèbre tout autant le courage : celui de suivre ses idées et ses passions jusqu’au bout, celui d’oser affronter l’inconnu, celui qui amène à dépasser ses limites et surtout celui qui permet de briser des chaînes. Elle défend franchement la liberté physique, morale et intellectuelle de chaque individu.

Les membres de sa religion aiment le figurer comme un Femme marqué de cicatrices et scrutant l’horizon avec confiance.

Culte

Bien qu’une grande part de ses suivants soit des guerriers, on peut aussi compter une large portion de gens d’origine diverse; prêtres, troubadours, politiciens, etc. Ils sont nombreux à s’aventurer sur les terres lointaines, à tenter de défendre les opprimés ou bien à vouloir combattre le mal sous toutes ses formes. Il est d’ailleurs une légende disant que les premiers représentants d’Ély’siael seraient des anges qu’elle aurait envoyé elle-même pour aider les habitants d’Éklaizia à se dépasser et à combattre toute oppression.

Les temples lui étant consacrés sont souvent situés à des endroits difficiles d’accès et plusieurs vont y faire pèlerinage avant d’aller au-devant d’une tâche qu’ils jugent insurmontable.

Couleurs

Or et argent

Symbole divin

Une épée traversant le soleil.

Élys'siael

 

Gogrim

Créativité * Forge * Savoir-faire * Protection

Description

Le Dieu-Nain figure parmi ceux qui interagissent le plus souvent avec les mortels en leur apportant l’imagination et la débrouillardise qui mènent à de grandes innovations. On dit qu’il moula Éklaizia entre ses mains et traça les vallées et les montagnes d’un simple glissement du doigt. Il inspira les architectes, les ingénieurs et, bien sûr, les forgerons. Ceux qui vouent un amour au travail métallurgique sont les favoris de Gogrïm, ils profitent largement de son inspiration et de nouvelles innovations autant dans la confection d’objets quotidiens que dans la forge des armes et armures. La recherche d’épées et de haches plus tranchantes et plus légères, de cottes de mailles et d’armures de plaques de plus en plus résistantes ne cesse de pousser les plus habiles forgerons à se surpasser.

Culte

Les adorateurs de Gogrïm se retrouvent partout, fabriquant des paniers dans un village ou montant la garde à Entrogar. Les membres du culte sont toujours vus portant des armures complètes fabuleusement gravées et ornées de pierres précieuses.

Les prêtres pratiquent près d’un brasier où sont fabriqués des artéfacts splendides lors de cérémonies importantes. Plus la célébration est cruciale, plus la confection de l’artefact sera longue et complexe.

Couleurs

Rouge et or

Symbole

Une enclume et un bouclier.

 

Kaelus

Sérénité * Guérison * Innocence * Pureté

Description

Faisant parti du Panthéon du Bien, il est bien évidemment empli de bonté, mais il l’est bien au-delà de ses confrères et consœur. Il prône avant tout la paix et le calme et fait de son mieux pour régler les conflits. Il appui tous ceux qui chercheront comme lui à s’améliorer et à aider leur prochain, principalement en guérissant les afflictions qui les affligent. Toutefois, cette attitude entre souvent en conflit avec les décisions et les actions des autres dieux, mais Kaelus essaie toujours de régler ces différents avec tact et diplomatie. Quand un conflit éclate malgré tout, il préfère rester en arrière-plan pour s’occuper des victimes, peu importe leur allégeance, en autant qu’elles respectent ses principes.

Culte

Une faction des suivants de Kaelus, les Guérisseurs Blancs, errent dans les cités et les hameaux pour soulager les malades et les miséreux en échange d’un repas chaud ou d’un sourire. Certains sont retrouvés dans les temples, prêts à fournir leurs services, alors que d’aucuns accompagnent des voyageurs sur la route.

D’autres fidèles se préoccupent plus de l’innocence et de la pureté de leur prochain, soit en les haranguant de leurs doctrines, soit en éliminant le problème à la source. Effectivement, un groupuscule originaire des forêts alentour de Fehran a commencé à martyriser tous ceux qu’ils jugent «impurs». Ils sont craints de tous pour leurs méthodes extrêmes, mais leurs motifs exacts et leur identité sont encore un mystère pour la populace et les autorités.

Les temples sont toujours d’un blanc immaculé et comportent des alcôves avec de nombreux lits pour accueillir les malades. Les chants doux des prêtres ajoutés la lumière du soleil qui réchauffe la pièce apportent sérénité à chacun des visiteurs.

Couleurs

Blanc et or

Symbole

Une plume d’or

 

Lehuviah

Vérité * Pardon * Rédemption * Justice

Description

La Grande Juge ne laisse passer aucune injustice et chasse les malfrats jusqu’à ce qu’ils aient à affronter son jugement. Bien qu’elle soit intransigeante, elle peut accorder son pardon lorsqu’un accusé se repend sincèrement. Elle lit avec facilité dans le cœur des gens et son verdict sera cruel et sans appel si on ose lui mentir. Toutefois, elle ne soumet jamais sa sentence avant de connaître tous les aspects du conflit et usera de sa clairvoyance pour éclaircir tous les détails. De plus, aucune allégeance, amitié ou affiliation ne saurait influencer sa décision dans un sens ou dans l’autre.

Culte

Évidemment, le culte de Lehuviah est très présent chez les représentants de la loi en association avec celui de Nezzer. Ses temples sont le lieu où les procès prennent place quand un litige ne semble pas vouloir se résoudre. Autrement, ses représentants se retrouvent dans les conseils, la garde et parfois dans l’armée. Ils sont pour la plupart posés et réfléchis, mais comme partout ailleurs, certains ont une vision différente de la «justice»…

Couleurs

Blanc et bleu

Symbole

Une balance avec une lune et un soleil

 

Panthéon Neutre

Néphariel

 

Conquête* Prestance* Rêve* Sacrifice

Description

Suite à une longue ascension faites par plusieurs priants situés en Fehran, Néphariel atteignit rapidement le panthéon neutre grâce aux fanatiques qui prirent toute la puissance nécessaire pour l’aider à monter. Une force non négligeable prit rapidement place en Sindar pour accueillir les nouveaux priants rapidement attiré par curiosité ou simplement par désir de conquête. On peut trouver plusieurs lieux de recueil un peu partout en Sindar, leur plus gros temple se trouve cependant dans les terres de Mithalas ainsi que dans la cité de Lillya où se retrouvent plusieurs temples de tous les panthéons.

Culte

Il est maintenant connu que plusieurs prêtre exige une certaine prestance dans les vêtements ainsi que le tenu lors de leurs cérémonies. Malgré que tout le monde est accepté et même souvent apporté à prier avec les prêtres présent, il n’est pas impossible de voir quelques personnes sorties pour manque de tenue. Plusieurs combattant se tournent maintenant vers Néphariel pour sa connaissance militaire et stratégique, certaine pensant même que celui-ci pourrait leur apporter une gloire plus importante lors de leur passage lors de leur mort.

Couleurs

Mauve et Blanc

Symbole divin

Un capteur de rêve avec une couronne.

Nezzer

Civilisation * Commerce * Loi * Monnaie

Description

Après sa montée au panthéon, Nezzer a contribué grandement à la croissance et au développement des villes. Avec l’appui de Gogrïm, il parvient à transformer les villages en glorieuses cités trépidantes et à accroitre le commerce dans celles-ci, mais aussi entre elles. Pour simplifier toutes ces opérations, une monnaie fut établie : l’écu. Le troc existe encore malgré tout, mais l’écu permet d’établir la valeur d’un produit plus aisément.

Nezzer ne s’implique pas vraiment hors de son domaine; il lui importe peu que les échanges, transactions et développements urbains se fassent sous l’égide d’une race ou d’une allégeance en particulier.

Culte

Les temples de Nezzer ne se rencontrent qu’en ville et sont généralement situés près des commerces et des avenues passantes. Les marchands viennent faire des offrandes en monnaie sonnante pour obtenir de la chance lors d’une transaction, les conseils de ville prient en son nom avant une assemblée et les citoyens ordinaires envoient leurs suppliques lorsque l’argent vient à manquer.

Ses prêtres sont très souvent propriétaires de commerces ou bien conseillers auprès des dirigeants d’une cité. Comme on peut s’y attendre, leurs services ne sont pas gratuits.

Couleur

Brun et argent

Symbole

Clefs croisées devant une tour

 

Magie * Astre * Rune * Nuit

Description

Source de toute magie, Nori est louangée par les mages bien sûr, mais aussi par les Dieux et tous les habitants d’Éklaizia. À travers elle, les divinités peuvent concrétiser leur volonté et leurs pouvoirs et ont la possibilité d’en transmettre une partie à leurs fidèles. D’ailleurs, Nori aurait peut-être elle-même partagé une parcelle de son pouvoir aux premiers Elfes, nul ne le sait vraiment, mais il est certain qu’elle porte un regard particulier à tous les magiciens et sorciers de ce monde. Toutefois, ses cadeaux ne s’obtiennent pas si aisément et il prend généralement plusieurs années d’études à un mage avant qu’il puisse en profiter. Apparemment, les plus assidus auraient même la chance d’utiliser la magie runique.

Un autre de ses domaines concerne la nuit, la lune et les astres. Ce n’est pas anodin de voir des petites manifestations magiques erratiques se produire après le coucher du soleil, surtout lorsque le ciel est dégagé. Plusieurs scientifiques se penchent d’ailleurs sur ces phénomènes afin de trouver une corrélation entre le type de manifestation, les lieux où elles surviennent et les phases de la lune.

 

Culte

Il n’existe que très peu de prêtres de Nori, la plupart de ses fidèles sont des magiciens ou des astronomes. Quelques devins essaient aussi de percer les secrets du monde en observant le ciel nocturne, mais les résultats sont parfois aléatoires…

Couleur

Noir et blanc

Symbole

Une rune sur une lune

Nori

 

Nature * Chasse * Cycle de la vie * Climat

Description

Zarreck est avant tout le protecteur de la nature; la végétation, les animaux, l’eau, la terre. Sa recherche d’un équilibre fait varier à tour de rôle les forces en action, que ce soit entre la proie et le prédateur ou entre la rigueur de l’hiver et la sécheresse de l’été. La vie suit un cycle perpétuel et Zarreck voit d’un mauvais œil ceux qui veulent y échapper.
Il est l’allié des chasseurs consciencieux qui ne recherchent pas leur profit, mais bien à s’insérer dans ce cycle. Quant aux fermiers, il les tolère tant qu’ils n’empiètent pas trop sur l’habitat de ses créatures et qu’ils conservent cette idée de cycle.
Évidemment, les cités de tout genre l’horripilent. Cette perte de contact avec les règles de la nature est à ses yeux une anomalie qui mènera l’humanité à sa perte en lui faisant oublier l’essentiel.

Il participa activement au combat contre Alanéas durant l’Ère de l’Ascension et y perdit un bras pour mettre à bas son ennemi.

Culte

La plupart de ses fidèles sont des hommes des bois, des druides, des rôdeurs, des chasseurs, des trappeurs. Quelques prêtres vont en ville pour prêcher un retour à la nature et un respect de celle-ci, mais la plupart se trouvent au plus creux des bois dans des temples à ciel ouvert. Les constructions très abouties sont rares, les druides et les prêtres préférant laisser la nature telle qu’elle est.

Couleur

Vert et bleu

Symbole

Un arbre vivant opposé à un arbre mort

Zarrek

 

Panthéon du Mal

Ténèbres * Tyrannie * Souffrance * Sang

 

Description

Nul ne sait pourquoi Alanéas fut si puissant au début des temps. D’aucuns croient que son pouvoir sera à jamais perdu au profit de Zarreck et Nezzer, d’autres qu’il se prépare pour sa reconquête lors de la prochaine lune de sang.

Indissociable d’Ellenruolf, il est remarquable par sa soif de violence, ses raids nocturnes et ses cérémonies sanglantes. Il est le meneur des créatures de la nuit et des meurtriers, l’inspiration du carnage et instigateur d’atrocité. Il se régale dans chaque membre fracturé, chaque tripe éparpillée, chaque cri d’agonie.

Culte

Ses temples se retrouvent autant au fond des bois que dans les catacombes d’une grande cité. Aucun rayon ne vient en réchauffer les pierres poisseuses de sang frais. Les prêtres sont nombreux, et les victimes encore davantage. L’autel sacrificiel en est le centre névralgique autour duquel de multiples réservoirs sont prêts à recevoir les offrandes.

Ses fidèles sont disséminés en petits groupes et tentent graduellement de se réunir pour être prêts pour le retour de leur

Couleur

Noir et rouge

Symbole

Calice rempli de sang

Alaneas

 

Folie * Chaos * Colère * Vengeance

 

Description

Avant même que les autres déités commencent à se définir et à établir leurs dogmes et domaines, Efrava s’est infiltrée sur le monde comme un virus en abusant de chaque opportunité pour exercer son influence. Dans cette foulée, les fous, les schizophrènes, les paranoïaques et tous les dérangés de ce monde se sentirent irrésistiblement happés et attribuèrent même leur maladie à une connexion divine.
Son pouvoir s’en allant grandissant et sa folie plus encore, une union entre Alanéas, Morkaï, Abraelys, Nezzer et Kaelus s’est formée pour la contrer. Comme Efrava menaçait toute forme de vie par l’étendue de sa puissance chaotique, ils l’enfermèrent dans un livre avant qu’elle ne provoque

Culte

Les dérangés de tous genres adhèrent volontiers à son culte, tout comme bien des malfrats, pirates et autres gens de mauvaise vie. Les temples s’apparentent plus à des capharnaüms où les prêtres concoctent avec leurs suivants des plans pour punir ceux qui les auraient soi-disant offensés. Ceux-ci sont ensuite offerts en sacrifice à la déesse dans une grande effusion de sang, de cris et de viscères.

Couleur

Noir et bleu

Symbole

Un serpent mangeant sa propre queue

Effrava

 

Ellenruolf

Poison * Secret * Silence * Fourberie

 

Description

Le Gardien des Secrets porte bien son nom car son existence est entourée de mystères. Toutefois, certains faits sont de notoriété publique. Il est bien connu qu’il y aurait un lien entre lui et Alanéas qui concerne la puissance de ce dernier et la montée au panthéon du premier. Plusieurs personnes suspectent aussi qu’Ellenruolf ait réussi à faire infiltrer ses fidèles au sein de toutes les sphères, mais rien n’a pu être prouvé.

Culte

Les membres du culte aiment bien rester en retrait pour tirer des ficelles en toute discrétion. La confrontation n’est utilisée qu’en dernier recours et, de toute manière, les gens pris dans leur toile réalisent rarement ce qui leur arrive. La ruse est pour eux une arme affilée et la discrétion une cuirasse épaisse.

On ignore si des temples existent vraiment, mais des rumeurs laissent croire qu’ils seraient dissimulés sous le nez des citadins et des gardes au cœur des villes.

Couleur

Noir et mauve

Symbole

Un livre enchaîné et cadenassé

 

Non-vie * Pestilence * Rite funèbre * Contagion

 

Description

La Dame Pâle, bien que souvent détestée, est présente dans la vie de chacun. En fait, elle le sera lorsque cette vie prendra fin; tous iront entre ses bras lorsque son souffle froid les prendra, nul ne peut y échapper. Les petites gens croient que les épidémies sont une manifestation de sa cruauté ou de son mécontentement et deviennent soudainement très pieux envers elle, promulguant moult prières et offrandes. D’autres la combattent ardemment jusqu’au dernier souffle et refuse de croire qu’ils la rejoindront malgré tout.

Mavèthis semble bien au-dessus de cette relation de crainte et de haine qu’elle inspire. Elle est bien consciente de son pouvoir et aime parfois activer un peu le cours des choses en déclenchant l’éclosion de maladies par-ci par-là.

L’apparition de morts-vivants, vampires, goules et esprits lui est attribuée, mais on ignore quel est son rôle exact dans tout cela.

Culte

Dans tous les villages, un croque-mort assure le service de Mavèthis, plus résigné par la mort que passionné par elle. Ils sont tolérés pour les services qu’ils rendent aux défunts, mais sont souvent accusés à tort et à travers pour tous les maux qui affectent les villageois.

Bien d’autres prêtres et suivants de la Dame ont le cœur bien plus noir et apprécient ses œuvres avec une joie macabre. Ils travaillent à envoyer des offrandes sous forme de vie humaines à leur déesse, mais, on dit que certains tentent même de renverser ce processus et seraient à l’origine de la création des morts-vivants.

Ses temples peuvent autant être un modeste autel au centre du cimetière d’un village que de grandes bâtisses où des rituels douteux prennent place.

Couleur

Noir et vert

Symbole

Un crâne avec une mace

Mavéthis

 

Morkaï

Pacte * Démonologie * Vices * Destruction

 

Description

Comme plusieurs Morkaï tente d’utiliser les autres afin d’augmenter son contrôle et sa puissance au travers du monde. Il tente généralement de faire des arrangements à son avantage sous forme de pactes qui lieront les deux partis indéfiniment. On sait que certains tentèrent de se défaire de ces pactes et de faire payer à Morkaï sa fourberie, mais ils payèrent chèrement cette trahison… Le dieu démon n’est pas d’humeur à rire si on tente de se jouer de lui et sa fureur fera regretter amèrement sa décision à un traître.

Les démons de tous genres sont ses envoyés sur Éklaizia qui tentent à tout prix d’étendre l’influence de leur maître.

Culte

Une cérémonie au cours de laquelle un solide pacte est effectué entre Morkaï et un individu fera de ce dernier un prêtre fidèle. Ceux-ci errent souvent pour offrir une solution par un pacte aux âmes désespérées qui seront prêtes à tout pour les sortir d’une impasse.

Outre cela, on sait que les démons sont grandement vénérés par le clergé de Morkaï, mais peu d’informations autres que celles-ci parviennent aux non-initiés.

Couleur

Noir et jaune

Symbole

Un crâne avec un œil démoniaque au front

 

22-24 Mai | 5-7 Juin | 3-5 Juillet | 14-16 Août | 11-13 Septembre | 2-4 Octobre